Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous nous autorisez à en utiliser. En savoir plus. [X]

Assurance habitation

Assurer son logement, c’est souvent le jour où on en a le plus besoin que l’on prend réellement conscience de son importance.

Assurer son logement pour quoi faire ?

1- Est-ce obligatoire ?

Assurer son logement est obligatoire pour les locations louées non meublées.

La loi prévoit que le locataire doit couvrir le bien loué contre les risques locatifs : incendie, explosion et dégâts des eaux.

Ie locataire n'a pas d'obligation à proprement dit. Toutefois, nous vous conseillons de vous renseigner auprès de votre propriétaire et de regarder attentivement les clauses de votre contrat de location : devez-vous assurer ses meubles (lit, table,…) ? les vôtres (ordinateur, télévision…) ? Devez vous assurer la partie immeuble mise à votre disposition ?…

A savoir:
Le défaut d'assurance peut conduire le propriétaire à résilier votre contrat de location. En revanche, un bailleur ne peut pas vous imposer de souscrire une assurance auprès d'une compagnie choisie par lui.

Important : La garantie Responsabilité Civile

En souscrivant une assurance habitation vous pouvez devez disposer également d'une garantie Responsabilité Civile Vie Privée, si vous n'en avez pas déjà une : elle a pour objet de vous couvrir pour les dommages que vous (ou vos biens) pourriez causer à des tiers. Exemples : chute de votre pot de fleur, dommages causés par votre chat…

Cependant, toutes les Responsabilités Civiles proposées ne se valent pas. Posez-vous les bonnes questions en fonction de vos besoins :

Votre responsabilité civile s’applique-t-elle si vous faites du baby-sitting (lorsque vous blessez l'enfant) ? Vous couvre-t-elle lors de vos stages en entreprises (lorsque vous brisez une machine )? Pour les sports que vous pratiquez (lorsque vous blessez une personne) ?

2- Faire son choix

Les primes d’assurance varient en fonction :

De la catégorie du logement : les chambres d'étudiants sont, en raison de leurs petites surfaces, moins chères à assurer que les deux pièces par exemple.
Du lieu de résidence : les logements dans les grandes villes sont statistiquement plus exposés à certains risques. Les tarifs sont ajustés en conséquence…
Du mobilier garanti : vérifiez bien les montants et modalités de remboursements (vétusté, valeur à neuf), les franchises et exclusions pour vos biens de valeur ( TV, Hifi, matériel informatique…).
Du nombre d'occupants : pour éviter les mauvaises surprises, il vaut mieux vérifier que les colocataires soient bien assurés : soit par une clause au contrat soit en inscrivant leur nom dans le contrat. Au-delà de deux colocataires, vous pouvez avoir intérêt à souscrire chacun un contrat (voir « les formules, la colocation »).

De nombreuses compagnies d’assurances, banques et mutuelles étudiantes proposent des assurances habitation pour les jeunes. Prenez le temps de comparer.

A savoir : Un prix faible correspond souvent à des garanties minimales (vol ou bris de glaces non compris ou plafonds de remboursement limités…...). Sachez donc comparer entre tarif compétitif et niveau de couverture.

Vous bougez souvent de votre logement (stage, vacances à l’étranger…). Attention, si vous êtes absents de chez vous plus de 60 ou 90 jours par an, vérifiez que votre contrat vous assure dans ce cas ou signalez le à votre assureur pour adapter le contrat. Sinon attention aux mauvaises surprises notamment en cas de vol.
Vérifiez également que vous bénéficiez d'une Assistance aux Personnes (rapatriement sanitaire, avance de fonds…) pour vos voyages à l'étranger et d'une assistance au logement (sauvegarde du mobilier…).
Pour une couverture optimum, vérifiez que les garanties "recherche de fuite" et "bris de glaces" sont présents (intéressant lorsque le logement est équipé de doubles vitrages dont le changement peut s'avérer très onéreux).

3- Lexique de l'assurance

Assurance MRH : Assurance multirisques habitation.
Prime d’assurance : somme que vous devez payer à l’assureur en échange de toute prestation d’assurance.
Franchise : somme que vous conservez à votre charge en cas de sinistre.